Hommage à Yves Le Bissonnais.

Texte de Jean-Stéphane Bailly, pour l'ensemble des collègues de l'UMR LISAH (INRAE Occitanie-Montpellier) - Photo de Sophie Coquelin prise à l'Hortus en janvier 2021.


Directeur de recherche à l'UMR LISAH et spécialiste de l'érosion des sols agricoles, Yves Le Bissonnais nous a quitté brutalement le jeudi 25 février 2021, lors d'un accident de ski de randonnée en Corse. Il allait avoir 60 ans quelques semaines plus tard.


Après des études en science de la terre et géographie puis un séjour à l'Université de Davis en Californie, Yves est rentré en 1985 à l'Inra (désormais INRAE) comme chercheur en pédologie, d'abord au service d'étude des sols d'Orléans, puis à Montpellier au sein de l'UMR LISAH. Il était parti en retraite en mars 2018 mais était encore membre du conseil scientifique et technique du Réseau National d'Expertise Scientifique et Technique sur les sols (RNEST) et restait disponible pour ses collègues.


Yves était incontestablement le spécialiste français de l'érosion des sols agricoles, et un des très grands spécialistes mondiaux de la stabilité structurale des sols, pour laquelle il a développé des méthodes d'estimation, des modèles et transmis son expertise à des générations de collègues et d'étudiants. Il a participé à de nombreuses expertises collectives dont une sur l'artificialisation des sols agricoles sur laquelle il s'est récemment investi.


Yves était un chercheur mondialement reconnu et respecté. Ses qualités humaines (entre autres, humilité, générosité, curiosité), adossées à sa rigueur et son excellence scientifique, lui ont permis de nouer de nombreuses collaborations dans le monde, notamment en Europe, en Afrique du Nord et en Amérique Centrale. Il avait aussi le goût de transmettre son expertise aux étudiants, simplement et avec beaucoup de disponibilité.


Yves était également un immense passionné de montagne et sportif de haut-niveau : escalade, trekking, ski de randonnée, vélo... Il arpentait régulièrement les falaises Nord- montpelliéraines, mais il était aussi reconnu dans le monde de la haute-montagne auprès des guides et autres passionnés, suite à de nombreuses ascensions et excursions sur tous les continents et les deux pôles. Il était conseiller technique escalade à la FFH (Fédération Française Handisport) et ex-membre de l'équipe de France Handi-grimpe.


Nos pensées vont à son épouse et à ses deux filles, ainsi qu'à ses proches.


Jean-Stéphane Bailly, pour l'ensemble des collègues de l'UMR LISAH


Lire l'article "Une expertise collective sur les sols artificialisés"